Par Cat DiStasio

Il est temps de cesser de définir les régimes de rémunération uniquement en fonction de leurs composantes financières. La nouvelle définition de la rémunération englobe tout ce que les employeurs peuvent accorder à leurs employés en échange de leur temps, leur énergie et leur attention. Voici ce qu’il faut savoir.

Le débat sur la rémunération doit évoluer, et rapidement.

La Grande Démission met de la pression sur les employeurs pour qu’ils améliorent les régimes de rémunération, principalement en augmentant les salaires et en ajoutant une variété d’avantages à coût faible ou nul comme les horaires de travail variables. Comme plus des trois quarts des employés déclarent qu’ils sont plus susceptibles d’être loyaux envers leur employeur s’ils disposent d’options d’horaire variable, il s’agit d’une offre cruciale.

Ces transformations ont été nécessaires pour stimuler l’engagement des employés et attirer des candidats qualifiés. Mais, ce n’était pas assez. Actuellement, les dirigeants d’entreprise doivent chercher davantage à avoir une incidence significative dans la vie de leurs employés et à demeurer concurrentiels sur le marché des talents.

Nous sommes sur le point de connaître une véritable révolution. De plus, les décideurs stratégiques concernant la gestion de la main-d’œuvre dans tous les types d’organisations ont le pouvoir et la responsabilité de créer un nouveau paradigme qui convient autant à la situation actuelle qu’à l’avenir. Il n’y a pas de manière de garantir la pérennité de votre stratégie d’engagement des employés. Toutefois, si vous vous concentrez sur des mesures qui reconnaissent, récompensent et valorisent vos employés en tant que personnes, vous aurez beaucoup plus d’effets positifs que tout ce que vous pouvez faire sur le plan de vos structures de paie. Pour continuer à aller de l’avant, les dirigeants prospères adopteront une nouvelle définition de la rémunération. Cette dernière doit englober tout ce que les employeurs peuvent accorder à leurs employés en échange de leur temps, de leurs compétences et de leur attention.

La rémunération représente plus que juste de l’argent

Les dirigeants des organisations doivent cesser de voir la rémunération uniquement comme un enjeu financier. Bien que d’autres offres, comme les vacances et les garanties de soins de santé, soient souvent incluses dans un régime de rémunération, ces éléments sont souvent toujours liés à leur valeur financière. Il est temps d’élargir la définition de la rémunération et d’adopter une mentalité plus réaliste concernant les raisons pour lesquelles les employés se rendent au travail et ce qui donne un sens au travail.

La pandémie et la hausse subséquente des démissions volontaires nous démontrent bien que les gens veulent beaucoup plus de leurs employeurs qu’un simple chèque de paie. Ils ont besoin de flexibilité, de soutien, d’attention et d’appréciation, et on ne fait qu’effleurer la question. Parmi toutes les générations, selon les employés, l’un des trois principaux critères recherchés chez un employeur est le fait que l’organisation priorise le bien-être du personnel, et pour les travailleurs millénariaux et de la génération Z, il s’agit d’un enjeu primordial.

Tout ce que vous offrez à vos employés fait partie de la rémunération

Pour réussir à redéfinir la rémunération, une organisation doit examiner tout ce qui est offert aux employés, de l’aspect financier de base en passant par l’expérience employé, la culture du travail jusqu’au perfectionnement professionnel et personnel. Une grande partie de cette transformation se déroule déjà, car plus d’employeurs priorisent l’intégration travail-vie personnelle plutôt que de s’accrocher au concept dépassé d’équilibre travail-vie personnelle. La première étape vers ce nouveau paradigme consiste à détailler la charge de travail et à s’assurer que les employés ne sont pas dépassés par leurs tâches.

« On doit réduire la charge de travail. Elle n’est pas soutenable, et les gens vont s’épuiser, déclare Amy Spurling, fondatrice et chef de la direction de Compt. On doit établir des structures pour que les gens aient une vie et qu’ils ne travaillent pas en permanence. » En grande partie, il faut donc redéfinir la journée de travail, avec des limites pour protéger les heures sans travailler. « La façon dont les entreprises soutiennent leurs employés est aussi en évolution, ajoute Amy Spurling. Et cela s’avère vraiment utile. »

La vraie signification d’une rémunération concurrentielle

Bien que nous plaidions que la rémunération ne représente pas uniquement de l’argent, soyons très clairs : l’argent compte toujours, et beaucoup. Pendant la pandémie, nous avons vu certains progrès. Mais on peut faire place à beaucoup d’amélioration. Dans l’ensemble, les salaires augmentent en réaction à la pénurie de main-d’œuvre. Ils étaient en hausse de 1,5 % au troisième trimestre de 2021, ce qui représentait l’augmentation la plus marquée depuis des décennies.

Cependant, selon Pew Research, l’équité salariale entre les sexes traîne toujours de la patte. Les organisations plus transparentes concernant les salaires auront plus de facilité à traverser la Grande Démission, car plus de la moitié des employés déclarent qu’ils changeraient d’emploi pour avoir une meilleure transparence salariale. Les employeurs qui tracent des parcours de développement de carrière clairs peuvent aussi observer un niveau d’engagement plus élevé.

Les avantages sociaux continueront de jouer un rôle important dans vos régimes de rémunération. En ce moment, les employeurs doivent actualiser leur offre d’avantages sociaux pour s’arrimer aux besoins des employés, ce qui commence par leur demander quels sont ces besoins. Avant de modifier vos régimes d’avantages sociaux et de réviser d’autres parties de vos régimes de rémunération, sondez vos employés pour savoir ce qui est le plus important pour eux. Vous pourriez être surpris par leurs réponses, et elles vous donneront l’occasion d’évoluer et de vous adapter afin d’offrir une meilleure expérience employé.

L’engagement des employés devrait davantage être pris en compte

Si vous vous concentrez davantage sur l’engagement des employés, vous pouvez sensiblement améliorer votre offre de rémunération dans le cadre de la nouvelle définition plus élargie. Il est devenu apparent que les employeurs de tous les secteurs doivent être plus proactifs concernant l’engagement des télétravailleurs tout en reconnaissant que les besoins et désirs des travailleurs sur place peuvent varier. Le développement d’approches personnalisées et extensibles s’avère primordial, et il est crucial d’intégrer l’agilité et la flexibilité à tous les paliers de votre organisation. C’est ce que les gens veulent. En y accordant de l’importance, non seulement vous stimulez l’engagement des employés, mais vous obtenez potentiellement de meilleurs résultats d’affaires.

Une culture inclusive représente une autre partie de la rémunération. Les gens veulent se sentir valorisés au travail. Les employeurs doivent donc améliorer les programmes de reconnaissance et de récompenses, puis mettre en œuvre des solutions évolutives qui récompensent les employés de leurs contributions de manière significative pour eux. Étant donné qu’on peut compter autant de réponses que d’employés, la personnalisation joue un rôle clé. Il s’agit d’une bonne raison pour envisager les allocations, ce qui responsabilise les employés à réclamer des récompenses et à déterminer leur choix.

« Les allocations pour les employés sont vraiment formidables, déclare Amy Spurling. Elles montrent que vous soutenez le mieux-être, la famille ou les animaux de compagnie, peu importe ce sur quoi les employés veulent les dépenser. Vous créez ainsi quelque chose de beaucoup plus personnalisé pour les employés. »

Toutes ces idées peuvent bien s’harmoniser avec d’autres stratégies que vous utilisez peut-être déjà pour améliorer la fidélisation des employés. E Par ailleurs, elles vous aideront à changer véritablement les choses dans le quotidien de vos employés, au travail et en dehors.

Mettre à jour la rémunération en vue de défis futurs

Redéfinir la rémunération d’une manière si élargie peut ressembler à une transformation radicale. Et cela l’est peut-être. Mais, cela marque également une évolution dont on a bien besoin dans la façon dont les dirigeants d’entreprise envisagent leurs relations avec les employés. Le changement façonnera les efforts pour améliorer l’expérience employé, augmenter l’engagement et stimuler la fidélisation.

En adoptant un concept plus holistique de la relation employeur-employé, vous pouvez aussi aider votre entreprise à renforcer son image de marque et à attirer de futurs dirigeants qui constatent que leurs valeurs personnelles correspondent à la culture et aux valeurs organisationnelles. L’établissement d’une culture saine fondée sur la confiance, la communication et des objectifs mutuels permet de créer des équipes fonctionnelles et réelles tout en jetant les bases d’un milieu de travail plus inclusif. Élargir la définition de rémunération représente la prochaine étape à suivre pour bâtir une organisation plus résiliente et durable.

Découvrez comment concevoir un milieu de travail axé sur les personnes. Demandez notre guide intitulé Le travail, c’est personnel.

Cet article est paru à l’origine dans SPARK parrainé par ADP.

Article précédentTaux de salaire minimum au Canada
Article suivantFaire fonctionner les horaires variables pour les employés et les employeurs